ASSOCIATION TAKURUA

Gambier (Rikitea)

Projet de déplacement d’une troupe de 50 personnes en Nouvelle-Zélande
Montant demandé : 1 500 000 xpf (12 570€) sur un total de 11 070 916 xpf.

Montant octroyé : 1 500 000 xpf (12 570 €)

Présentation du projet

L’association Takurua est attachée à sa culture atypique et s’efforce de diffuser ses coutumes et traditions au-delà des frontières. L’objectif initial de ce projet est de pouvoir refaire le lien entre les différentes cultures polynésiennes, à la découverte des cultures du triangle polynésien.

Nous avons déjà entrepris la réalisation de notre grand projet grâce à un déplacement réalisé en 2016 à Rapanui. En effet, nous y avons fait un échange culturel en participant activement au festival « Tapati » en représentant notre île.

La prochaine étape serait de faire partir un groupe de 50 personnes en Nouvelle-Zélande en juillet 2017, afin d’y présenter les particularités de cette culture traditionnelle à travers ses chants, ses légendes et sa dans atypique.

Nous avons l’intention de nous produire dans trois villes différentes en partageant nos savoirs culturels avec des écoles ou d’autres associations culturelles locales et aussi apprendre et s’enrichir de leurs savoirs culturels.

Ces échanges seront d’autant plus riches que nos îles font partie du triangle polynésien et partagent, par conséquent, une culture communes à travers la langue et les légendes ancestrales.

Présentation de l’action de lutte contre la violence

Nous avons conscience que la pérennité de notre culture passe principalement par l’envie des jeunes mangaréviens de vivre et de porter leur culture. Takurua accueille une soixantaine de personnes qui s’épanouissent dans la danse et le chant traditionnel, et ainsi, nous leur donnons l’opportunité d’avoir des objectifs, des projets et de l’ambition. Les jeunes de notre île sont l’avenir de notre culture. Nous luttons, ainsi, contre la délinquance sur notre île.

Présentation de l’action de promotion des langues polynésiennes

Comme chaque archipel de la Polynésie française, Mangareva a sa propre culture diffusée à travers sa propre langue régionale. Malheureusement, les langues polynésiennes tendent à disparaître. L’association Takurua est fervente défenseuse de sa langue atypique. Nous parlons et chantons en mangarévien mais l’apprentissage de cette langue se fait également à travers les légendes et les danses.

La réserve parlementaire permettrait de financer une partie des billets d’avion depuis les Gambiers vers Papeete, puis de Papeete vers Auckland.