ASSOCIATION SPORTIVE PIRAE CYCLISME

Îles du Vent (Pirae)

Projet de rando-cyclo tour de l’île
Montant demandé : 425 000 xpf (3 562 €) sur un total de 800 000 xpf.

Montant octroyé : 400 000 xpf (3 352 €)

Présentation du projet

L’AS PIRAE CYCLISME organise la rando-cyclo Tour de l’île le dimanche 10 septembre 2017. « Cycle around the world » est un événement annuel organisé par l’organisation mondiale IASP pour la Journée mondiale de la prévention du suicide.

Dans le cadre du « Cycle around the world » nous partageons aussi le message de solidarité par le sport et de la lutte contre la violence routière en rappelant les règles de bonne conduite et de partage de la route.

La première édition de cette randonnée cycliste s’est déroulée le 11 septembre 2016 et a rassemblé plus de 200 cyclistes qui ont accepté de relever le défi. Départ/arrivée de la mairie de Pirae par la côté Est soit environ 120 km avec encadrement par les membres de l’AS PIRAE et par des véhicules assistantes avec un ravitaillement organisé sur Taravao et à l’arrivée.

13 gamins de plus de 15 ans provenant de quartiers de Pirae ont été associés à cet événement et ont réalisé pour la première fois le tour de l’île à vélo. Malheureusement, l’absence de casque disponible n’a pas permis d’en accueillir un plus grand nombre.

L’objectif de 2017 est de franchir la barre des 300 participants dont 50 adolescents issus de quartiers défavorisés.

 

Présentation de l’action de lutte contre la violence

On ne répètera également jamais assez les vertus du sport pour lutter contre les actes de violence. Cet événement introduit également des rappels de bonne conduite du cycliste et du partage de la route, pour prévenir la violence routière.

Cet événement peut constituer une porte d’entrée vers des clubs structurés pour les adolescents issus de milieux défavorisés.

Présentation de l’action de promotion des langues polynésiennes

N/A

Le soutien demandé au titre de la réserve parlementaire vise d’une part à communiquer sur les thèmes du partage de la route et d’autre part à équiper ces adolescents de casques de protection pour leur permettre par la suite, non seulement de se protéger, mais également de participer à d’autres événements cyclistes voire d’intégrer des clubs structurés.