Maina Sage a interrogé ce jour par voie de question écrite, le Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, sur les difficultés des étudiants originaires des Collectivités d’Outre-Mer du Pacifique pour accomplir les formalités nécessaires pour s’inscrire à la Sécurité Sociale et bénéficier de l’assurance maladie.

Consulter la question n° 81518

Mme Maina Sage attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les difficultés rencontrées par les étudiants des Collectivités d’Outre-Mer du Pacifique, à leur arrivée en métropole, lorsqu’ils accomplissent les formalités nécessaires pour s’inscrire à la Sécurité Sociale et bénéficier de l’assurance maladie, qui est en principe un droit pour tout citoyen français. En effet, du fait du statut d’autonomie dont bénéficient ces Collectivités (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, et Wallis-et-Futuna) et de la compétence en matière de santé qu’elles exercent dans ce cadre, les ressortissants de ces territoires français doivent faire face à des procédures administratives particulièrement longues, lourdes et complexes, qui nécessitent parfois d’attendre jusqu’à trois ans pour obtenir la délivrance d’une Carte Vitale. En conséquence, elle sollicite la mise en place d’outils d’information et de traitement spécifiques aux territoires ultra-marins, afin d’assurer l’équité entre les étudiants issus de la métropole et ces territoires dans le domaine de l’accès aux soins.

 

Suivre la réponse sur le site de l’Assemblée nationale