A démarré aujourd’hui le 4ème congrès international sur les aires marines protégées – IMPAC4, qui se tient au Chili du 5 au 8 septembre. Une délégation française pilotée par l’AFB (Agence française de la Biodiversité) est ainsi présente pour promouvoir les stratégies nationales comme les initiatives locales.

En tant que membre de son conseil d’administration, la députée Maina SAGE et le sénateur Jérôme BIGNON ont été conviés à rejoindre la délégation, composée d’une quarantaine de personnes issues d’horizons variés – gestionnaires, experts, scientifiques, cadres associatifs, de l’hexagone comme des Outre-mer – pour échanger en priorité sur 4 grandes thématiques :

  • L’efficacité de gestion des aires marines protégées et la question des financements ;
  • La sensibilisation et l’implication des acteurs locaux et des usagers, notamment sur la notion des services rendus par les Aires marines protégées (AMP) et les Aires marines Éducatives (AME) ;
  • La coopération technique et scientifique entre les gestionnaires, à travers notamment les réseaux régionaux ;
  • L’amélioration des engagements des États, plus particulièrement depuis l’Accord de Paris, pour développer le réseau des AMP.


La députée polynésienne s’intéressera notamment aux modes de gouvernance locale et aux moyens de financements innovants et participatifs. Elle interviendra pour rappeler l’urgence des enjeux climatiques dans les milieux insulaires et la volonté des Outre-mer français d’être aux avant-postes des stratégies nationales dans ce domaine.

A noter, la présence de plusieurs acteurs polynésiens, dont le ministère de l’Éducation représenté par Roland SANQUER, pour promouvoir le déploiement des aires marines éducatives. Cette initiative marquisienne, une première mondiale, s’est déjà faite remarquée par un haka présenté lors de la cérémonie officielle d’ouverture, ainsi qu’à la première soirée dédiée à la jeunesse. Un bel exemple d’initiative locale transposée à l’échelon territorial, puis national et désormais à l’international.

Le ministre de la culture et de l’environnement, Heremoana MAAMAATUAIHUTAPU, devrait également les rejoindre pour le sommet politique d’IMPAC4 qui se tiendra ce samedi 9 septembre. Serge SEGURA, ambassadeur de France pour les océans, dirigera les négociations politiques pour la France à l’issue desquelles un appel à l’action sur les aires marines protégées sera lancé.