Les groupes UDI du Sénat et de l’Assemblée Nationale ont organisé un séminaire de deux jours à Bruxelles pour mieux cerner le fonctionnement du Parlement et de débattre des enjeux à venir en matière de politiques économiques, fiscales et sociales de l’Europe.

Députés et sénateurs du groupe UDI à l'écoute de leurs homologues européens

Députés et sénateurs du groupe UDI à l’écoute de leurs homologues européens

En marge de cet événement, les députés Maina SAGE et Jean-Paul TUAIVA en ont profité pour rencontrer les différents interlocuteurs de la Polynésie.

Laure Philippe Kagan, Maina Sage, Pierre Berthelot et Jean-Paul Tuaiva

Laure Philippe Kagan, Maina Sage, Pierre Berthelot et Jean-Paul Tuaiva à Bruxelles

Accompagnés  de Laure PHILIPPE-KAGAN, correspondante à Paris pour la Délégation aux Affaires Internationales, Européennes et du Pacifique à Paris, ces derniers ont pu tout d’abord assister à la création de l’intergroupe parlementaire européen « Mers, rivières, îles et zones côtières ». Cette structure a pour objectif de « promouvoir une approche intégrée sur des questions telles que le lien croissance bleue -croissance verte, l’industrie maritime européenne, l’attractivité des métiers maritimes ».

Par la suite, Pierre BERTHELOT, coordinateur du projet d’assistance technique de l’OCTA, leur a exposé les différentes missions de cette association qui regroupe 22 des 25 PTOM, et dont l’objectif principal est de promouvoir leurs intérêts communs auprès des institutions européennes.

Enfin, la journée s’est terminée par un échange avec la Task force PTOM qui assiste les territoires dans la programmation entre autre du Fond Européen de Développement (FED) ; facilitant le dialogue entre UE et PTOM. Théo SARAMANDIS, chef de cette Task force, a précisé que les crédits du FED territorial 2014-2020 dédiés la Polynésie, étaient en nette hausse. Il rappelle notamment l’existence de nombreux programmes dits « horizontaux » dont les procédures restent complexes, mais qui représentent des sources de financement supplémentaires dans les domaines de l’éducation (Erasmus+), de l’environnement (Life+) ou encore de la recherche et innovation (Horizon 2020) et des énergies renouvelables.

Théo SARAMANDIS a tenu à saluer les bonnes relations entre l’Union européenne (UE) et la Polynésie française, en référence notamment à la tenue de la conférence régionale des PTOM du Pacifique, à Papeete en novembre 2014.

Jean-Paul Tuaiva, Théo Saramandis, Maina Sage, Thierry Soyez et Antonio Falemana Ilalio

Rencontre entre Jean-Paul Tuaiva, Théo Saramandis, Maina Sage, Thierry Soyez et Antonio Falemana Ilalio – Bruxelles

Les députés ont insisté sur la nécessité de faciliter l’accès aux nouveaux programmes de financements européens en cours et à venir, pour permettre au plus grand nombre d’acteurs publics, privés ou associatifs, de bénéficier de ces ressources.

Les collègues de l’UDI au Parlement européen ont également manifesté lors de ce déplacement leur volonté de soutenir les demandes des collectivités du Pacifique, en se faisant notamment le relais auprès de l’Europe, sur des textes qui toucheraient nos territoires.

Cette mission confirme clairement la nécessité de poursuivre les efforts de dialogue et de rencontres auprès des interlocuteurs européens.