MAINALa députée polynésienne, Maina Sage, vient d’être nommée co-rapporteur de la séance « outre-mer » du Conseil de promotion du tourisme. Maina Sage et le député de Guyane, Gabriel Serville, participeront donc directement aux travaux de l’élaboration de la stratégie nationale du tourisme français à l’horizon 2020.

Créé en 2014 à l’issue des assises nationale du tourisme en métropole, le Conseil de promotion du tourisme a pour mission de proposer une stratégie pour le tourisme français ces cinq prochaines annéesLe conseil rassemble des professionnels, des élus et des représentants de l’administration. Après six séances consacrées notamment à la « gastronomie », la « formation » ou encore « l’hôtellerie », les membres du conseil consacreront  une séance entière aux « outre-mer ». C’est à cette occasion que Maina Sage et Gabriel Serville devront présenter le fruit de leurs différentes consultations. Et pour la députée polynésienne, il ne s’agira pas de réaliser « un mille-feuilles administratif ». Selon elle, ce rapport comportera « dix à vingt mesures concrètes ».

 

Et le fenua dans tout ça ?

Dix territoires ultra-marins seront analysés par les deux députés. En Polynésie, le tourisme est une compétence du Pays et non nationale, mais Maina Sage compte néanmoins sur ces travaux pour plaider la cause des produits de luxe polynésiens tels que la vanille ou la perle… La question des visas longs séjours devrait également être évoquée.

Maina Sage et Gabriel Serville présenteront leur pré-rapport le 24 juin 2015 en présence du ministre des Affaires Etrangères. Le conseil de promotion du tourisme remettra son rapport général en juin 2015. Un rapport spécifique sera élaboré pour l’outre-mer.

 

Source : Radio 1