Un groupe de 98 parlementaires français, en majorité de gauche, a lancé jeudi un appel à un référendum sur l’abolition des armes nucléaires pour garantir à l’humanité « un droit à la survie ». Parmi eux, Jonas Tahuahitu et Maina Sage.

Maina Sage et Jonas Tahuaitu s'engagent contre les armes nucléaires

L’humanité, aujourd’hui menacée dans sa dignité et son existence, doit disposer d’un droit fondamental : le droit à la survie« , écrivent les députés et sénateurs dans une tribune publiée par le site Reporterre.

« Le peuple français peut ouvrir la voie à un monde sans armes nucléaires. Nous appelons les membres du Parlement à lui en offrir l’occasion, et l’ensemble des électeurs français à apporter en temps voulu, par voie électronique, leur soutien à cette initiative« , poursuivent-ils.

Pour les signataires, comme le sénateur de Paris et secrétaire national du PCF Pierre Laurent, la députée Marie-Line Reynaud (PS, Charente), le député Noël Mamère (Ecologiste, Gironde), mais parmi lesquels figurent aussi les députés de Polynésie Maina Sage (UDI- RMA) et Jonas Tahuaitu (LR – Tahoeraa), « ce droit implique l’abolition des armes nucléaires, armes de destruction massive, de massacre, de crime contre l’humanité« .

Regrettant qu’un « tel pouvoir d’anéantissement » soit concentré entre les mains « d’une dizaine de chefs d’État« , ils appellent la France, qui possède l’arme atomique depuis 1960, à sortir d’une situation « contraire à la Constitution française, qui place les droits de l’Homme au-dessus de tout. »

Source : TNTV News