Le Premier ministre Manuel Valls a saisi le président du CESE pour approfondir l’analyse qui avait été faite en 2014 sur les violences faites aux femmes, en se concentrant cette fois sur les Outre-mer et tout particulièrement les collectivités relevant de l’article 74. Un focus particulier a ainsi été demandé sur la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française.

C’est dans ce contexte que le rapporteur Ernestine RONAI a ainsi rencontré Maina Sage, pour faire un état des lieux des violences en Polynésie, des actions menées pour les combattre et des solutions d’urgences à initier.

Vous pouvez suivre l’évolution de ce dossier sur le site du CESE, en cliquant ici.