Il faudra encore attendre pour connaitre l’identité des trois candidats Tapura Huiraatira qui se présenteront aux prochaines législatives en 2017. Huit candidats sont en lice. Un choix difficile pour le Président Fricth qui doit contenter toutes les tendances.

© Miri tumatariri / polynésie 1ère

© Miri tumatariri / polynésie 1ère

Les trois candidats officiels du Tapura Huiraatira, qui se présenteront aux élections législatives de juin 2017, ne sont, à ce jour, pas encore connus. Ils sont huit prétendants à la fonction de député. Leur investiture officielle était prévue mardi mais la réunion a été reportée à cause du départ du Président aux Fidji. Edouard Fritch est à Suva pour préparer le 47ème forum des îles du Pacifique, prévu début septembre dans les états fédérés de Micronésie.

La majorité se veut cependant rassurante : la sélection se fera même si elle ne s’avère pas facile. Elle devrait reprendre son cours au retour du Président. La majorité rappelle néanmoins qu’elle se serre les coudes pour aligner des valeurs sûres car il s’agira de porter de gros dossiers : l’inscription dans le marbre de la DGA, la loi morin, les accords de Papeete, le projet de loi sur l’égalité réelle ou encore le toilettage du statut.

« trio du cabinet de la Présidence »

En attendant, le trio pressenti, Maina Sage, Nicole Sanquer, Teva Rohfritsch, est commenté en interne. Il aurait même été baptisé par certain « trio du cabinet de la Présidence ». Même si le consensus est unanime sur la candidature de la député sortante de Maina Sage dans la première circonscription. Des interrogations se posent en revanche dans la deuxième sur la candidature de Nicole Sanquer, déjà ministre.

Interrogation encore plus marquée quant à la candidature du ministre de la Relance économique dans la troisième circonscription. Teva Rohfritsch n’aurait pas les faveurs du maire de Punaauia et son conseil municipal. « On ne le soutiendra que si Ronald Tumahai lui-même le soutien », déclare t-on du côté des Tapura Raromatai.

Source : Polynésie 1ère