PARIS, le 5 juillet 2016. Un petit-déjeuner de travail a réuni, mardi matin, à l’Assemblée nationale à Paris, le président Edouard Fritch, le député de Guadeloupe et ancien ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, la députée Maina Sage et la sénatrice Lana Tetuanui.

Egalité réelle : rencontre d'Edouard Fritch et Victorin Lurel

Au cœur de leurs échanges : la mise en œuvre des accords de Papeete, dont la signature doit intervenir avant fin 2016, et le projet de loi sur l’égalité réelle.

L’objectif de cette rencontre était de voir comment coordonner au mieux les accords de Papeete, qui mettront en œuvre les engagements du président de la République François Hollande, et la démarche initiée par Victorin Lurel, auteur d’un rapport remis au Premier ministre Manuel Valls, en mars dernier, sur l’égalité réelle en outre-mer.

La Polynésie française a été saisie par le haut-commissaire d’un avis sur le projet de loi dit « loi de programmation relative à l’égalité réelle outre-mer » .

La saisine est intervenue le 27 juin et l’Assemblée de la Polynésie française doit donner un avis avant le 27 juillet.

Une convention avec l’Etat

Cette rencontre a été l’occasion d’évoquer l’avis que le Pays sera appelé à rendre sur ce dispositif législatif. Celui-ci prévoit la mise en œuvre de plans de convergences entre les outre-mer et l’Etat afin de tendre vers une égalité de développement économique, social et culturel.

L’objectif de la Polynésie française est d’aboutir à la signature d’une convention avec l’Etat, dans le droit fil des engagements pris par le président de la République. Les accords de Papeete comporteront donc un volet « plans de convergence ». Mercredi, le président Edouard Fritch participera à la réunion du Conseil d’orientation sur le suivi des conséquences des essais nucléaires (Coscen), présidé par Marisol Touraine, au ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Source : Tahiti infos