L’assemblée de la Polynésie française (APF) disposera de 2,34 milliards Fcfp de crédits pour l’année 2017.

Le budget de la troisième institution polynésienne a été voté jeudi lors de la 9e et dernière séance de la session budgétaire, sur la base d’une procédure simplifiée et à l’unanimité. L’assemblée de la Polynésie française dispose pour l’exercice 2017 de 2,34 milliards Fcfp dont 41 millions Fcfp pour ses investissements.

Deux mesures nouvelles sont inscrites en 2017 pour accompagner les évolutions des activités et du fonctionnement des services de l’institution. La première consiste à donner 6 millions Fcfp de moyens supplémentaires aux représentants pour la prise en charge de leurs charges de déplacement, dans le cadre de leurs missions de contrôle. Ce crédit supplémentaire est obtenu par redéploiement interne de crédits. La seconde permettra de faire face au plan de départ volontaire des agents administratifs de l’assemblée de la Polynésie française, qui entre en application dès 2017. Cette deuxième mesure sera financée au moyen d’un prélèvement sur les réserves de l’institution. L’assemblée compte 121 agents administratifs. Sa masse salariale pèse pour plus du tiers de son budget. Pour l’instant 10 agents se sont déclarés intéressés par ce dispositif dont le coût prévisionnel a été évalué à 88,2 millions Fcfp. A l’horizon 2024 l’institution prévoit de réaliser 119,2 millions Fcfp sur ses charges salariales.

Les ressources de fonctionnement de l’exercice 2017 de l’APF proviennent pour l’essentiel de la dotation de fonctionnement versée par le Pays. Elle se monte à 2,22 milliards Fcfp, en augmentation de + 0,95 % par rapport à la dotation 2016. Cette ressource est complétée pour le budget 2017 par un report de 88,2 millions Fcfp sur le résultat de fonctionnement de 2016.

 

Budget 2017 de l’APF

Section Fonctionnement (millions Fcfp) : 2305,1

– Pouvoirs publics 1252,5 dont :
Cabinet du président : 75,7
Indemnités versées aux 57 représentants : 477,2
Retraite par capitalisation des élus : 62,6
Cotisations sociales (CPS) : 62,6
Dotations aux groupes d’élus : 48,8
Crédits collaborateurs : 356,7
Charges patronales collaborateurs : 92,7

– Moyens internes : 168,75

– Personnel administratifs : 884

Section Investissements (millions Fcfp) : 41

– Crédits de paiement :
Matériel, outillage et mobilier : 20
Grosses réparations : 21

Source : Tahiti infos